Le problème du recyclage des déchets électroniques

20 mai

Bonjour à tous !

En ce moment, je regarde un reportage très intéressant, « La tragédie électronique » sur Arte. Mais de quoi parle-t-on dans cette émission ?

Mika Anane, reporter ghanéen spécialisé dans l’environnement, a montré le scandale des déchets dans son pays, envahi par des téléviseurs, des anciens ordinateurs, des machines plus ou moins dangereuses du fait de matériaux toxiques compris à l’intérieur. Le pire est que des personnes, pour acheter de quoi vivre, traitent ces déchets sans pour autant avoir les protections nécessaires et même des enfants participent à ce « recyclage », au détriment de leur santé et de leur environnement.

En partant de déchets retrouvés à Accra, il part au Royaume-Uni pour comprendre comment des ordinateurs ou des écrans provenant d’institutions publiques comme le service de police ou la mairie de Leeds. On découvre que ce ne sont pas les personnes de ces services qui sont responsables de ce problème, mais des entreprises qui récupèrent et parfois détournent les déchets pour avoir un profit immédiat. Comme il est dit dans le reportage, toute industrie légale a son pendant illégal.

3/4 des déchets électroniques sortent du circuit de recyclage européen !

Oui, seulement un quart de ce que nous donnons dans les magasins ou les déchetteries en Europe est effectivement recyclé ou revalorisé ! Un quart ! C’est inimaginable. Un acte citoyen se retrouve en fait comme un crime contre l’environnement, alors que, justement, nous voulons aider à le protéger.

Des ferrailleurs, des entreprises de récupération, des courtiers, des importateurs, toutes ces personnes qui recherchent le profit immédiat, profitent du système de l’éco-participation, cette fameuse taxe que nous, consommateurs, payons lors de notre achat en magasin. En fait, nous sommes le premier maillon de cette chaîne antiécologique, du fait de notre ultraconsommation, nous subissons les publicités tous les jours, nous engageant à acheter toujours de nouveaux produits, pour ne pas être has been. Mais nous ne sommes pas obligés d’acheter un portable tous les 18 mois ou encore de changer notre télévision tous les 3 ans, alors que ces objets sont encore en état de marche.

Je veux combattre cette attitude. Cà nous avance à quoi d’avoir le dernier Iphone ou le dernier Nokia ? Oui, c’est super, on voit que tu es à la page au niveau technologique mais au niveau écologique, tu es vraiment le dernier. C’est ce que j’ai envie de dire. Pense à ton avenir au lieu de penser à ton futur immédiat.

Nous pourrions devenir presque auto-suffisants avec tout le matériel recyclable que nous utilisons actuellement, mais avec des instances dirigeantes aveugles ou ne voulant pas voir le problème, des douaniers pas assez nombreux et donc dépassés par le nombre important de cotainers partants vers l’Asie, une conception économique basée sur le court-terme, et des pays qui participent délibérément comme les Etats-Unis dont l’agence de l’Environnement (APE) est littéralement biaisée par les lobbies de l’industrie.

A notre échelle locale, nous devons diminuer notre consommation de matériel électronique, ne pas acheter de gadgets inutiles que nous n’utiliserons plus après quelques semaines, et surtout se renseigner sur le devenir de nos déchets. Je ne veux pas être moralisateur mais ce genre d’attitude m’horripile et il est nécesaire de la combattre.

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée.

Merci de m’avoir lu !

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus