La rénumération lorsque l’on recycle : bonne ou mauvaise idée ?

10 août

Bonjour à tous !

Après un mois sans écrire un article, je suis de retour pour vous faire part de mon opinion sur un action de plus en plus courante de nos jours :  se faire payer lorsque l’on recycle.

Des containers, Réco France ou Cristalline par exemple, récupèrent les bouteilles en plastique en versant un avoir de 1 à 2 centimes, soit dans un magasin soit pour acheter de nouvelles bouteilles de la marque. En dehors de la France, cette idée de recevoir une récompense pécuniaire est courante, la consigne est encore en vigueur alors que dans notre pays, cet acte est devenu désuet. Pour quelle raison ? Tout simplement par l’apparition et l’utilisation en grande quantité des canettes en métal – acier ou aluminium – qui inondent le marché et qui semblent cumuler des avantages (légèreté, facilité de recyclage, conditionnement,…) par rapport au verre et même au plastique.

Réco France a commencé à en installer dans le Sud-Ouest de la France, dans les environs de Dax et de Saint-Jean-de-Luz avec, avant l’arrivée de nouveaux containers, une croissance de dépôt de bouteilles multipliée par 3 en 4 mois – de janvier à avril 2014, en passant de 15000 à 46000 bouteilles récupérées. Mais d’après Réco, seulement 50% des bouteilles sont recyclées (150000 sur 300000 cette année).

 » L’éco-geste récompensé », la phrase accrocheuse de Réco, est à prendre avec des pincettes. Oui, cela part d’une bonne intention mais, pour moi, l’idée n’est pas si géniale que cela. Mais pourquoi, allez-vous me dire ou plutôt m’écrire ? Tout simplement parce qu’elle ne répond pas aux objectifs de l’écologie, du moins celle que je défends. Je considère le recyclage comme nécessaire, je l’ai dit plusieurs fois dans mes divers articles, mais avec un but de réduire les quantités consommées. Nous sommes dans une situation où les ressources ne sont plus assez importantes pour subvenir à nos « besoins ». Je le mets entre parenthèses ce terme, car bon nombre d’entre eux ne sont pas du tout utiles et nécessaires.

Si nous devions faire quelque chose, il serait judicieux d’optimiser notre matériel, réduire notre consommation de produits, d’uniformiser le tri entre les communautés de communes et développer le geste citoyen du tri. Là, cela ne réduira pas la consommation, au contraire, les gens seront tentés à demander plus, au fur et à mesure de leurs actions, car il faut le dire, 1 à 2 cents, ce n’est pas cher payé pour 2,50€ en moyenne le pack de 6 bouteilles (0,625 euros par bouteille). De plus, le tri est devenu presque un acte difficile pour les gens, je l’ai dit il n’y a pas si longtemps, qui ont l’impression de payer toujours plus alors qu’ils, du moins une bonne partie, réduisent leurs déchets.

Je serais d’avis à verser, dans la mesure où nous n’allons pas vers une diminution de la consommation de bouteilles d’eau, lors de la remise des bouteilles dans ce genre de machines par un citoyen, la somme à une association socio-environnementale locale, nationale ou européenne, genre le Mouvement citoyen Zero Waste. Ce serait plus efficace et nous ferions une double action de recyclage et de citoyenneté, qui sensibiliserait encore plus la population. Un peu utopiste, je l’avoue.

Merci de m’avoir lu

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus