Un livre, un commentaire : « Choisir, maintenant » d’Al Gore

9 déc

Il y a peu, lorsque je parcourais les allées d’un magasin hard-discount près de chez moi, je suis tombé sur plusieurs livres très intéressants, allant du roman de science-fiction au livre sur l’écologie, en passant par une BD sur un champion français méconnu de boxe. Dans cet article, je vais parler d’un des livres en particulier, Choisir, maintenant de l’ancien candidat américain démocrate aux élections de 2000, j’ai dénommé Al Gore.

Choisir, maintenant - Al Gore (Editions de la Martinière)

Choisir, maintenant – Al Gore (Editions de la Martinière)

Ce livre fait suite au fameux documentaire Une vérité qui dérange, publié en 2006, et aux nombreuses conférences données par Al Gore.  Le premier documentaire faisait un état des lieux, sans pour autant apporter de véritables solutions, mis à part l’auto-restriction et la consommation écologique. Certaines idées se retrouvent exagérées et parfois erronées mais, dans l’ensemble, le documentaire était très bien.

Néanmoins, comme je le disais, il y avait un manque criant de solutions proposées pour régler le problème du réchaufement climatique. Choisir, maintenant pourrait donner des réponses, du moins, à partir des conseils de scientifiques et d’industriels. Après lecture, qu’est-ce que çà a donné ?

C’est un bon livre, toutefois je reste sur ma faim. Ce n’est pas parce que je suis au régime que je dis cela mais, il y a ce côté politique qui me gêne, ce sentiment où ce que nous lisons n’est que vent, que des paroles et non des actes. Il y a des solutions envisagées comme l’optimisation du réseau électrique ou encore des projets expliqués sur divers tels le nucléaire, l’éolien ou le géothermique. Mais, pour moi, çà ne va pas assez loin et çà ne parle pas beaucoup de gens qui se démènent pour sauvegarder la planète. Quand je dis que çà ne va pas assez loi, je pensais à une explication plus technique, des plans et même des liens pour créer soi-même des appareils ou des machines. Je sais, je rêve un peu, soit dit en passant, chacun a ses souhaits pour un livre. De plus, il faudrait parler de ses personnes qui se battent chaque jour pour préserver leur environnement comme Jadav Payen dont je ferai une biographie lors de mon prochain post. Il faut parler de ces héros du quotidien qui oeuvre au bien de tous, par des actions simples et aux conséquences bénéfiques. Ici, Al Gore se positionne en tant que chef de file de l’écologie planétaire alors qu’il ne respecte pas lui-même ses propositions (il oublie de parler de ses trajets en 4×4 et du nombre de voyages en classe affaire pour faire ses « conférences »). Une position purement politicienne qui me dérange.

En résumé, un livre qui est utile aux novices de l’écologie, pour voir un état des lieux de la planète et quelques solutions que l’on peut utiliser pour préserver les ressources. Toutefois, il faut avoir à l’esprit d’être très critique sur ce genre de livre, car, notamment avec les documentaires, les lobbies et les idées reçues ont vite fait de polluer le débat en rendant trouble les apports scientifiques et l’écriture s’en ressent. Al Gore fait de l’écologie politicienne de grande ampleur, ce qui certes a un impact sur les gens, qui commencent à se poser des questions, mais comme il fait partie de cette classe politique du type « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! », personne au final ne fera quelque chose. En second lieu, l’absence de plans est un obstacle à ma curiosité, peut-être est-ce mon côté scientifique bricoleur qui parle, ainsi que l’apport d’autre personnes à la préservation de l’environnement qui est très peu développé.

Commentaire : Bof

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus