Audresselles – La Plage : Sea, Wastes and Sun !

1 mai

Bonjour à tous !

Que la météorologie est une science capricieuse. On nous promettait de la pluie et du vent pour ce dimanche 26 avril. J’avais pris le parapluie, un manteau pour la pluie et des chaussures hautes dans ma voiture et au final : nada. Pas de vent, pas de pluie, un temps un peu couvert mais qui se dégagea au fil de l’après-midi.

Je suis arrivé sur les coups de 14h30 sur la plage d’Audresselles, une petite ville tranquille en cette basse saison. Le ramassage avait déjà débuté, quelques participants commençant à trouver de nombreux déchets rapportées par les marées et les personnes qui profitent de la plage – que ce soient les touristes ou les gens locaux.

Avant de commencer à me mettre au travail, je discutais avec le président de l’Association Nature Libre, Thomas Hemberger, qui voulait mettre un visage sur le blogueur qui participe à la promotion – certes, pas aussi importante que celle que peut faire Publicis – de leurs actions. De fil en aiguille, nous avons discuté sur les opportunités que pourraient impliquer nos participations mutuelles dans nos projets. Nous aurions pu parler des heures mais le travail d’abord et nous avons eu après la possibilité de discuter plus longtemps sur ce sujet lors d’un petit apéro.

Et c’était parti pour le nettoyage proprement dit (et c’est le cas de le dire). Comme d’habitude la mer nous rapporte les déchets qu’elle ne peut digérer et qui sont jetés en majorité à partir de la terre. On retrouve des ballons éclatés – c’est la fête pour tout le monde, sauf pour la mer – emmêlés dans les algues et des cailloux, des briquets, des mégots – qui peuvent polluer chacun 1 mêtre cube d’eau, des gants, des chaussures, des jouets, des citrons en plastique et même des caisses en polystyrène pour transporter le poisson. Ce dernier est un petit cadeau apporté par une société de pêche écossaisse, spécialisée dans le saumon. Les photos présentes ci-après vous montrent l’impact de notre pollution sur les plages.

Je décidais de monter un peu sur les dunes proches de la plage pour ramasser ces plastiques fins qui polluent aussi bien par leur matière que par leur mocheté. La plupart est accrochées dans les ronces ou un peu enterrée dans le sable, nous obligeant à se désarticuler parfois pour les atteindre. Je découvrais une petite fiche de sécurité, qui devait appartenir à un bidon de pesticides ou d’engrais, don le possesseur devait être un fermier du coin. Pas de trace du bidon, qui devait être là où il est, dans un « berck » (une grange). Bref, quelques ramassages plus tard, de tout et de rien, mon sac fut rempli et je repartais vers le stand.

Là, un peu de repos et de discussion. On découvre le ramassage des autres participants – nous étions 32 au final, des adhérents comme des personnes qui se sont tout de suite manifester pour le faire. Des brownies, du café et des boissons pour les autres, quelques biscuits pour se rassasier après un bon petit nettoyage. Une petite récompense pour nos efforts, accompagnée par une série de photo d’une journaliste d’un journal local – le Nord Littoral si je ne m’abuse.  Un peu de communication ne fait pas mal :) .

Après avoir récupéré tous les sacs pour les mettre dans un endroit accessible pour les éboueurs – où mon manteau s’est retrouvé tâché par le liquide suintant des sachets poubelle sur un endroit sujet aux rigolades, nous partîmes vers Wimereux pour célébrer notre action avec une bière locale (boire avec modération, bien sûr) dans un bar acquis à notre cause écologique et pour parler de nos projets mutuels, qui entraîna l’enregistrement de l’interview, que vous avez l’occasion de découvrir durant la semaine.

Voilà ce qui s’est passé durant ce nettoyage à Audresselles et on se retrouve pour le nettoyage à Wimereux Sud, aux Boucaniers, au mois de juin. Mais vous pouvez aussi aller au ramassage d’Ecault, à la Warenne, qui se déroulera le 24 mai.

J’oubliais un truc. Nous avons ramassé 144 kg de déchets, en majeure partie des plastiques fins, nombreux mais légers d’où l’impression d’avoir un « faible » nombre.

Merci de m’avoir lu !

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus