Nettoyage à Wimereux – Les Boucaniers : Le Père Noël n’est pas une ordure, il les nettoie !

22 déc

Bonjour à tous et à toutes,

Çà y est, ce sont les vacances de Noyel ! Les cadeaux arrivent sous le sapin, dans la joie et la bonheur. Mais en ce qui concerne les bords de mer et les océans, on ne leur fait pas de cadeaux, encore moins en cette période. Il ne faut pas oublier que les déchets sont jetés toute l’année sans arrêt ni aucune trêve. Mais nous ne refusons aucun nettoyage, même si aujourd’hui le temps n’était pas au beau fixe et à l’heure où je vous écris ces lignes, je me tape une sacrée tempête.

Encore une fois accompagné d’une partie de la familia, nous nous dirigeâmes vers la plage des Boucaniers de Wimereux, près de la base nautique et derrière la Maison de la Recherche de l’Université de la Côte d’Opale. Le dress-code est d’avoir un habit rouge, pour moi une barbe et un bonnet musical, alors que le Pôpa s’est totalement déguisé en Père Noël. Arrivés en avance, comme d’habitude, nous attendîmes – j’aime le passé simple – les autres nettoyeurs, en prenant des photos de ce que nous voyions.

Un amoncellement horrible

Un amoncellement horrible

UN DÉSASTRE !!!  Des déchets partout ! Mais vraiment partout ! Des bidons, des caisses, des filets, des cartons, des bouteilles en verre, du polystyrène, des plastiques en tout genre, des coton-tiges,… Ecoeurant, dégoutant, de nombreux adjectifs sur la saleté peuvent être exprimés. Il y a 6 mois, le 14 juin, nous étions déjà sur cette plage et les déchets n’étaient pas aussi nombreux. Là, c’était la Bérézina. J’en frottais ma fausse barbe. Le président de l’association Nature Libre, Thomas Hemberger, et un autre membre arrivèrent et constatèrent les dégâts. Du gros boulot en perspective. Les nettoyeurs vinrent les uns après les autres et nous commençâmes le nettoyage, du moins les habitués.

De multiples bonnets rouges pullulèrent sur la plage, c’était mignon. Ce qui avait par terre, nettement moins. Je ramassai dans un coin où s’étaient retrouvés canettes en verre, polystyrène et plastiques PP. Des bidons étaient présents aussi. Je suis allé ensuite derrière, sur un terrain où étaient entreposées des planches à voile, à côté d’un champ avec deux poneys. J’y ai découvert un spectacle étonnant : des escargots qui se sont englués sur une bouteille de bière. Drôle mais navrant. Comme cet insecte qui est attiré par les mêmes bouteilles en verre à cause du scintillement du verre et s’accouple avec.

Le terrain était envahi de bouteilles plastique, des sachets, des verres PP, des papiers alu,… A deux, nous ramassâmes 3 sacs et demi ! Ah oui, j’ai même trouvé un caleçon. Des sacs poubelles qui ont dû s’éclater à cause du vent, qui a emporté le contenant et le déversant partout. Le vol d’un sac plastique n’est pas du tout joli, contrairement à celui d’un oiseau.

Je fus appelé pour aller chercher des déchets dans un endroit encore plus glamour : la bouche des égouts qui vont vers la mer. Là-bas, c’est un capharnaüm de cochoncetés. Un ballon de plage et un bidon se faisaient une petite discussion au fond, pas faciles à attraper, j’ai même dû me mettre à plat ventre pour les attraper. Seuls mes pieds dépassaient du trou, ces palmes de pointure 47 2/3 qui émergeaient de la bouche des Enfers. Le ballon fut donné à une petite fille, dont c’était la première participation. Le bidon jaune fut mon trophée, après cette péripétie.

La fin de l’événement fut, pour ma part, source de discussions sur le futur de l’association. Quelques idées ont émergées et la suite semble prometteuse. Je n’en dirai pas plus, c’est un secret ! Vous le saurez dans quelques semaines. Finissant avec un verre de vin chaud, des informations furent apportées à des personnes intéressées par les prochains nettoyages, sur l’association en elle-même. Des sympathisants de plus en plus nombreux, cela nous rend joyeux.

Quant à la quantité ramassée ce jour-là, on atteint les :

700 kg.

Près de 8 tonnes de déchets divers et variés cette année. 8 TONNES ! Ramassés par des dizaines de bénévoles, qui aiment leur Nature et leur paysage.  Je voudrais leur dire merci pour cette aide incroyable qu’ils nous ont apportée. Je parle au nom de l’association en tant que membre. Des anonymes comme on en retrouve partout en France, qui agissent au nom de leur idéal environnemental. Personne ne cherche une quelconque récompense derrière tout çà. La convivialité et la bonne humeur sont les moteurs de cette réussite. Mais l’année prochaine sera encore plus belle puisque c’est grâce à eux, qu’aujourd’hui, Nature Libre est considérée comme une association importante dans la protection du littoral de la Côte d’Opale et des bords de mer en général. 

MERCI ENCORE !

Merci de m’avoir lu !

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus